Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 6 septembre 2011

Le Richfield Coliseum



Si comme moi vous avez une fixation sur les Barons de Cleveland, équipe qui a évolué dans la NHL durrant deux saisons, en 1976-77 et 1977-78, vous essayez peut-être comme moi parfois de comprendre comment une des villes qui eut l'une des plus fameuse équipe de l'AHL en son sein, donc avec une forte tradition de hockey, a pu manquer autant son coup dans la NHL... Le secret est un peu dans le Richfield Coliseum, aréna où l'équipe évoluait situé loin de tout au milieu de nulle part. Il s'agit en quelque sorte d'un genre de construction à la Mirabel de la ville de Cleveland, c'est à dire où l'on prévoyait l'expansion urbaine à une époque où la voiture était reine...

Rappelons nous premièrement que les Barons de Cleveland de l'AHL étaient en quelque sorte les barons de l'AHL, pour faire un vrai jeu de mot poche... Entre 1937 et 1973, les Barons de Cleveland de l'AHL furent l'équipe la plus puissante de ce circuit très fort en calibre lors des 6 équipes de la NHL. Lors son existence, l'équipe remporta 9 fois la Coupe Calder. Ce nombre record ne fut battu qu'il y a quelques années par les Bears de Hershey, seule équipe toujours existante provenant de l'âge d'or de l'AHL. C'est l'arrivée de la WHA avec les Crusaders de Cleveland en 1972 qui fit disparaitre l'équipe.

Il faut dire que Cleveland a souvent, au sortir de ses succès dans l'AHL, cogné aux portes de la NHL sans trop de réussites. Entre les années 30 et les années 70, la ville de Cleveland s'est souvent vu refuser des expansions ou des déménagment d'équipes qui allait doter la ville d'une équipe de la NHL... La NHL voulut premièrement s'implanter dans cette ville au début des années 30 et revint sur sa décision en raison des problèmes financiers de plusieurs équipes lors de la Crise économique. À la fin des années 40, quelques discussion furent faites à l'effet de vendre la franchise des Maroons de Montréal qui était suspendu depuis près d'une dizaine d'année à des intérêts de Cleveland. Dans les années 50, des propositions furent faites également afin d'inclure les Barons dans la NHL, l'équipe allant jusqu'à demander de "challenger" les champions de la Coupe Stanley pour montrer que l'équipe était du calibre des meilleures équipes de la NHL mais en vain.

C'est en 1976 qu'une équipe de la NHL, les Seals de la Californie, prirent le chemin de cette ville de la Rust Belt après 9 saisons de mauvaises gestion, de jeu peu concluants et d'aréna vide... C'est dans le Richfield Arena que les Barons de Cleveland allaient jouer leur match, le vénérable Cleveland Arena où les Barons de l'AHL jouaient au centre-ville de Cleveland ayant été abandonné pour cet aréna. Le Cleveland Arena était trop désuet pour le sport et sans stationnements (et dans un endroit un peu "sketchy" de la ville)... Ce fut d'ailleur dans ce mythique aréna que ce qui fut considéré comme le premier spectacle rock à grand déploiement, le Moondog Coronation Ball, eut lieu en mars 1951.

C'est justement la voiture qui allait devenir l'instrument central de l'histoire des Barons de Cleveland et du fameux Richfield Arena. Ce complexe fut construit en 1974 afin d'acueillir les Crusaders et les jeunes Cavaliers de la NBA. Le premier événement fut un spectacle de Frank Sinatra. Cet aréna était situé à Richfield, un village situé entre la ville de Cleveland et Akron, une autre grosse ville de l'Ohio. En fait, une des raison de la construction de cet aréna en plein milieu d'un champ était qu'on était à une distance d'environ une heure de route de plusieurs villes de l'Ohio d'une certaine importance mais dans un village de 3000 habitants...
(Richfield est le point jaune sur la carte et Cleveland le point vert dans le haut.)

Vous vous doutez bien que bien que cet amphitéâtre fut construit en fonstion que la ville de Cleveland allait se développer dans le futur (vous voyez la connection avec Mirabel), la distance fut toujours un problème. Situé à l'intersection d'une autoroute et d'une route rurale, l'accès était toujours difficile car il n'y avait qu'une seule entrée pour y accéder. Ça peut peut-être vous vous rappeler la Place Banque Scotia... Outre la distance et l'accès, deux autres faits pouvaient également facilement décourager les fans de hockey qui voulaient aller voir les Barons ou acheter des billets en général pour aller voir un évènement à cet endroit. En fin d'après-midi, l'autoroute 271 est toujours très congestionnées. Également, les tempêtes de neiges provenant du lac Erié sont souvent très fortes et peuvent décourager. Ces deux facteurs ont souvent découragés plusieurs gens à aller à Richfield voir des événements...


Mais une chose qui fit en sorte de décourager les gens d'aller au Richfield arena fut la disposition de l'aréna en tant que tel. Une des choses qui est assez caractéristique de cet amphithéâtre fut qu'elle fut le premier en Amérique du Nord à avoir des loges corporatives. Bien que ces loges corporatives aient été conçues afin d'être une des vaches à lait des événements à l'endroit, leur emplacement n'allaient pas être alléchantes. Ces loges étaient situées dans les auteurs de l'édifice, là où on a la pire vue de l'action. Cela allait faire en sorte que ces loges allaient être plus ou moins populaires auprès des partisans plus aisés. Aussitôt les plans du Gund Arena furent présentés au début des années 90 avec des loges plus basses et mieux bâtis, comme partout ailleurs, le Richfield Coliseum devint économiquement non viable...

Tous ces faits à propos de cet amphithéâtre en plus d'une mauvaise performance sur la glace et une promotion déficiente, les matchs, par exemple, n'étant pas télévisés, seront des fortes raisons des insuccès des Barons de Cleveland de la NHL qui cesseront leurs activités en fusionnant avec les North Stars du Minnesota à l'aube de la saison 1978-79, devenant ainsi jusqu'à ce jours la dernière équipe de sport professionnel en Amérique du Nord à cesser ses activités. Les Cavaliers de Cleveland de la NBA par contre connaissaient à la même époque des succès qui les ont épargnés. Ils évoluèrent dans ce controversé aréna jusqu'en 1994, année où le Gund Arena (le Quicken Loans Arena de nos jours) fut ouvert. À cette époque, les Lumberjacks de Cleveland de l'IHL évoluaient aussi au Richfield Coliseum.

C'est en 1999, 5 ans après avoir été délaissé pour le Gund Arena au centre-ville de Cleveland, que le Richfield Coliseum fut démolit... De nos jours, le lieu est redevenu un champ faisant parti de parcs nationaux...







C'est également dans le Richfield Coliseum que Muhammad Ali et Chuck Wepner en 1975, célèbre combat qui aurait inspiré le film Rocky...

2 commentaires:

eric salvail fan a dit…

super

Sébastian Hell a dit…

le club de la LCF d'Ottawa, c'est pas un club professionnel? :P